Steve

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vu, lu, entendu, ressentu...

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 4 avril 2013

Bô !

Pas d'autre chose à dire à part "regarde, c'est trop bô ...

mardi 18 septembre 2012

C'est à moi

Événements passés, présents, futurs. En images.

Du coup, pas le temps de penser à Steve, Juan-Olaf ou aux nouveaux Laboratoires L. Rousset. Les idées restent dans la tête, comme du temps où je regardais, envieux mes camarades de classe, pinceaux à la main, penchés sur la toile, juste en train de faire. C'est le calme avant la tempête.

Parce que bientôt, un bel atelier lumineux ici même à Feg Raål:

P1000765.JPG

 
Un beau parterre de fleurs pour nourrir les poules du voisin envahissant:

2012-09-15_18.05.09.jpg
Une pergola pour laisser courir la glycine :

2012-09-15_18.05.54.jpg
Et un peu plus près dans le temps:




Ah oui, j'oubliais :
ci-dessous Jónsi, Goggi, Kjarri, ma chérie et moi dans un champ.


  

   

   

Bien sûr ne penser qu'au meilleur:

crash.jpg

PS: la première image veut absolument être tournée d'un 1/4 de tour... Faut-il y voir un message secret ???

mardi 4 septembre 2012

Art de bac à sable

Cher lecteur,

Aujourd'hui je voulais te faire part de mon agacement profond.
Depuis quelques mois déjà, j'ai constaté la recrudescence d’intérêt de certains sites "culturo-ludiques" pour des artistes et/ou œuvres reproduisant des peintures célèbres avec des techniques différentes ou en utilisant des médiums inhabituels pour réaliser des peintures hyper réalistes.

Je ne peux que regretter l’intérêt porté par certains pour cet "art de colonie de vacances". J'espère que tu ne fais pas partie de cette catégorie de personnes.

Tiens... je te laisse te faire une idée, je te propose quelques exemples, tu pourras me donner ton avis:


Des Van Gogh en épices de Kelly Mccollam sur la boîte verte


Des portraits hyper réaliste au stylo bic de Samuel Silva


Des peintures de Van Gogh en bois recouverts de papiers imprimés par le coréen Lee Kyu-Hak


Des crayons en guise de pixels pour Christian Faur


Ou des punaises... par Eric Daigh


Du gazon qui pousse pour le duo d’artistes britanniques Ackroyd & Harvey


...des clous, du fil pour l’artiste japonais Kumi Yamashita  


...pourquoi pas des gens avec l’artiste Alan Craig   


STOP ou ENCORE ????

Les webzines regorgent de trucs comme ça, plus virtuoses les uns que les autres. Tout le problème est là... "Impressionnant, 15 000, 50 000, incroyable, amazing", j'en passe et des encore plus méga superlatifs.
Mais au bout du bout du bout qu'est ce qu'on a ? Une petite technique un peu innovante, on remplace les pixels par des bouchons de bouteilles, des jolis galets de plage, des crottes de nez, des fientes de poules. Mais attention, il faut que ça tienne sur une toile ou un panneau, être photographiable, et surtout merchandisable (je viens d'inventer ces mots), c'est la crise ma pauv' dame !...

Ces artistes ont dû être absent dans leur jeunesse au cours sur l'art conceptuel à leur école de Melbourne, Tokyo, Rio ou Paris, sans doute une gastro-entérite... Pour les autodidactes, il n'y avait des livres en couleurs que sur Van Gogh ou le portrait dans l'art...
"Pardon ?" (excuse moi lecteur, on me parle dans l'oreillette: "C'est facile de critiquer, il en faut pour tous les goûts, le rendu esthétique est tellement impressionnant, je serais incapable de faire pareil." me dit-on.)
D'accord...je prends note de cette remarque tout à fait judicieuse...

Hum hum, Bien bien bien...

Je te propose maintenant un petit tutoriel pour gagner beaucoup d'argent à moindre frais:

  1. Télécharge une image sur internet, par exemple un visage de face cadré très serré, c'est hyper tendance en ce moment... J'ai choisi Jamie Bell aka le petit danseur Billy Elliot.

    billy1.jpg
  2. Ensuite, à l'aide d'un logiciel de retouche d'image du genre Photoshop ou Gimp, réduis fortement la résolution de l'image et zoome dessus pour faire apparaître les pixels.

  3. billy1.jpg


  4. Change le mode d'affichage (RVB > couleurs indexées) . Bla bla bla bla (diverses petites manip' faciles à réaliser mais longues à expliquer)  afin de réduire le nombre de couleurs à 6: Rouge, Orange, Jaune, Violet, Vert et blanc crémeux (par exemple).

    billya.jpg

  5. Cours chez ton fromager préféré, et demande lui plein de mini babybels. Des rouges: goût rien, des oranges: goût gouda, jaunes: goût emmental, violets: goût cheddar, verts: goût chèvre.

    minibabybel.jpg
  6. En t'aidant d'un rétroprojecteur, tu peux disposer les babybels à la place des points de couleurs, pour le blanc tu n'as qu'à enlever la pâte protectrice et découvrir la chair blanche crémeuse. (ci dessous un détail de l’œil)

    billybel.jpg

  7. Et voilà, un portrait de Jamie Bell petit, en babybel (esthétisme et jeu de mot).

  8. Propose ton projet à l'entreprise BEL ( mécénat d'entreprise = plein de sous en + )

  9. Décline ton idée en faisant le portrait d'autres personnalités telles que Marie Paule Belle, le sénateur Jean Pierre Bel, Jean Paul Belmondo, Gonzague de Saint Brie, le footballeur Maroual Chamakh, le président François Hollande, la chanteuse d'opéra Alexandra Parmigiano, ou l'écrivain célèbre "Gorgon" plus connu sous le nom d'Emile Zola.

  10. N'oublie pas de me remercier.
Non, non, c'est bien normal, c'est de bon cœur, merci merci, arrête les applaudissements, ça me met mal à l'aise, merci, merci !!!!

vendredi 6 juillet 2012

Not over



not over from Toru Hayai on Vimeo.

lundi 20 février 2012

Champion papa

Petite note de bas de page qui sera exceptionnellement en haut de page:

Une petite pensée pour futur papa (bravo champion, le plus dur est fait) et future maman (qui aura la gentillesse d'accoucher rapidement, sans douleur, et en fin d'après midi, afin de ménager futur papa qui, rappelons le, n'a pas droit à un confortable lit médicalisé, et doit donc patienter et parfois dormir -somnoler péniblement serait le terme le plus approprié- sur une petite chaise, et lui on lui demande jamais si ça va... il va devoir couper le cordon ombilical et être au maximum de ses capacités pour immortaliser l'instant magique sans faire trembler l'appareil).
Soudain (à l'attention des personnes ne supportant pas les notes ultra personnelles, arrêtez vous là, pour les autres, je vous préviens, rien de croustillant)
Soudain donc, je repense au moment précis où on m'a demandé d'enfiler cette magnifique charlotte bleue-verte ainsi que ces splendides "protège- godasses" de la même couleurs, et où j'ai pensé dans moi même: "Déjà que je sers à rien (ne vous voilez pas la face messieurs les futurs pères, votre présence dans la salle d'accouchement n'est que purement divertissante et votre tenue ridicule n'en est que l'une des multiples preuves, vous ne servez à rien:

  1. Vous ne savez pas faire de péridurale. Tout vague diplôme de premiers secours ou de surveillant de baigne ne vous sera d'aucune utilité, d'ailleurs ne plaisantez avec ça au risque d'être traité (à raison) d'incapable.
  2. Vous n'avez aucune conversation digne d'intérêt malgré tous les efforts fournis pour changer les idées de votre partenaire de conception (vous pouvez l'appeler "mon amour" si ça vous chante, vous savez très bien que vous êtes (du moins vous le croyez) le responsable numéro 1 de ses souffrances et donc qu'elle ne sera aucunement sensible à vos fallacieuses tentatives d'être gentil. Vous avez bien conscience d'être responsable de tout ça et qu'il est  légitime qu'elle vous en veuille à mort.
  3. Vous ne savez pas faire accélérer les contractions et provoquer un accouchement rapide et sans douleurs.Toute blague sur votre diplôme de premiers sec... enfin bref, on s'est compris, minable que vous êtes.
  4. Vous n'arriverez jamais à traduire sur la pellicule, l'émotion intense de cet événement unique (de là à dire que vous êtes un piètre photographe il n'y a qu'un pas).
  5. Ne rêvez pas, le fait de couper le cordon ne met en aucun cas en évidence vos compétences de chirurgien, l’infirmière le fait très bien elle-même, d'ailleurs abstenez-vous, vu votre état il est étonnant que vous n'ayez pas encore fait de bêtise...
  6. Bref... Quoique vous fassiez, c'est nul, sans intérêt, alors faites vous tout petit et SURTOUT NE TOMBEZ PAS DANS LES POMMES (surtout si vous faites plus de 70 kilos, les sages femmes vous laisseront par terre, vous piétineront si vous les gênez, et n'oubliez pas, ce sont des sages femmes, et elles vous détestent car elles savent bien qui est responsable de tant de souffrance.

Évidemment, ce texte n'est pas du tout autobiographique, simplement parce que je pèse bien plus que 70 kg.

Voir la femme qu'on aime, mettre au monde votre enfant à tous les 2 ( même si vous avez pleinement conscience à cet instant précis encore plus que pendant les 9 mois de souffrance  grossesse d'être très moyennement acteur) est proche de 10 sur l'échelle des émotions (qui compte 11 degrés, l'ultime degré d'émotion correspondant bien entendu à la joie intense d'être acquéreur d'un énorme SUV de marque allemande).

Alors en tant que spectateur unique et privilégié, profitez pleinement de cet événement complètement indescriptible, et sachez que si la dernière fois que vous avez pleuré, c'était (officiellement*) en 83 quand vous avez découvert que le père  Noël n’existait pas, c'était fois si, on ne vous traitera pas de "fiotte" si vous lâchez une petite larme. De toute façon, avec la charlotte sur la tête, vous aurez tellement chaud, qu'on prendra ça pour de la sueur, l'honneur est sauf...

*Je me suis permis de rajouter "officiellement", car je te connais lecteur, la dernière fois que tu as pleuré, c'était en 1986:
TOP GUN 1986, le lieutenant Nick Bradshaw alias Goose décède en voulant sauver son pilote Pete "Tom Cruise- Maverick" Mitchell.
"Lieutenant, lâchez-le. Il faut le lâcher."

Oui, je sais c'est dur, mais nous ne sommes que des hommes après tout. (Rien que de penser à cet évènement et mon œil s'humidifie, Argh !).

Une dernière chose, si vous avez peur de couper le cordon, aucune inquiétude, grâce à la modique somme de 150 000 dollars $, l'infirmière est en capacité d'accommoder en votre faveur la réalité des faits (j'ai personnellement sectionné 47 tubes ombilicaux juste pour rendre service, pratiqué 12 massages cardiaques et sauvé 3 personnes du cancer, je ne me souviens plus du reste).

Petite dédicace à qui tu sais, j'te le dirai quand on sera tous les 2...

Petite note de bas de page à sa bonne place:Tu as compris (toi célèbre personnage de sitcom où l'action se situe sur la côte ouest des États Unis et toi qui n'a -à ma connaissance- pas de pseudonyme mais, n'aies crainte, on y réfléchit), cet article est une dédicace particulière. Il va donc être très aisé de voir si tu suis ce blog et lis les articles...

- page 1 de 3